Ça se répare un couple ?

Votre couple est en crise ? Vous ne vous parlez plus ? Vous vous hurlez dessus ou au contraire silence radio ? La communication est rompue et les problèmes semblent insurmontables. Vous avez l’impression d’être au bout de votre histoire. Puis des souvenirs reviennent et c’est quand même dommage de tout gâcher. Alors, vous vous jetez sur internet et cherchez une solution dans des articles, comme celui-ci ! Allo, quelqu’un peut-il vous aider ?

Comment identifier et gérer la problématique ?

Votre relation a plusieurs mois ou plusieurs années et vous avez très peur pour la suite. Vous ne vous entendez plus et êtes systématiquement en conflit. Mais savez-vous pourquoi au fond ? Non, vous ne savez plus quel a été le ou les éléments déclencheurs.

Prenez un stylo et notez ce qui fonctionne encore bien et ce qui ne fonctionne plus. Listez les sujets qui fâchent et notez pourquoi si vous le savez. Mais que s’est-il passé pour que vous vous sentiez au bord de la rupture ? 

Effectivement, il ou elle a toujours cette fâcheuse manie qui vous amusait au début et à présent vous énerve fortement. Vous lui avez pourtant demandé x fois d’arrêter, mais cela est-il vraiment grave ?

D’un autre côté, il ou elle a toujours ce rire si communicatif (que vous n’entendez plus beaucoup en ce moment), qui vous fait éclater de rire aussi. Ou ce petit regard coquin avant de vivre une nuit très agitée. Mais pourquoi ne vous parlez-vous plus ?

Comment rétablir la communication ? 

Alors le secret de toutes les relations d’ordre amicales, amoureuses, et même professionnelles reste une bonne communication. L’émetteur A envoie un message au récepteur B, qui le reçoit et qui répond à l’émetteur A. Cela paraît simple, mais il arrive que le message ne soit pas clair, ou agressif, bref de mauvaise qualité et l’information se trouve alors altérée. 

Si vous n’arrivez plus à communiquer verbalement, essayez de le faire par écrit. Posez-vous calmement et dressez un plan de ce que vous voulez exprimer. Mettez un fond sonore, par exemple, un groupe que vous adorez écouter ensemble. Cela vous détend et vous rappelle de bons souvenirs.

Ainsi, vous êtes dans de bonnes conditions pour écrire et vous réduisez les risques d’agressivité. Posez des questions, interrogez votre moitié sur son ressenti quant à la continuité de votre couple. Évoquez les meilleurs moments de votre relation. 

Certes, certaines situations peuvent sembler sans solution. Par exemple, peut-on sauver son couple suite à une infidélité ? Après s’être dit énormément d’horreurs ? Il se peut que vous ayez besoin d’une aide extérieure.   

Comment réparer son couple ?

Là, vous ne pouvez pas lui pardonner. Il ou elle a franchi les limites du supportable. Vous vous jetez sur internet et cherchez d’autres témoignages afin de voir si toutefois, il reste quelque chose à sauver sans conviction. 

Vous avez construit votre relation comme on construit une maison. Vous avez consolidé les fondations après la rencontre, érigé les murs de l’amour au fil des jours et mis un toit pour tout protéger des intempéries. Mais là, c’est le tsunami et vous avez très peur. 

Pourquoi ne pas faire appel à un professionnel ? Un psychothérapeute spécialiste des relations de couple peut être l’idéal. Souvent, un intermédiaire tempère ou interprète les propos calmement. Il a clairement une fonction d’arbitre. Dans un premier temps, il permet la communication ou au moins facilite les échanges.

Ensuite, il va gentiment vous aider à réfléchir sur les véritables conséquences d’une rupture. Faut-il vraiment détruire cette maison ? Serez-vous mieux ailleurs ? Ne reste-t-il rien du tout de cette belle histoire ? Une fois que vous avez répondu à ces questions, vous saurez mieux vous diriger vers la bonne solution.   

Cool, finalement, cet article est peut-être utile !

C’est décidé, vous allez essayer de sauver votre histoire ! Ou pas… Quoi qu’il en soit, posez les choses à plat. Vous seul(e) savez si vous souhaitez vous battre pour repartir de zéro ou si vous souhaitez tout stopper. Parfois, il y a des circonstances qui engendrent un constat sans appel et d’autres qui ne sont pas si graves. À vous de faire la part des choses !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.