Comment surmonter un licenciement ?

La nouvelle est tombée comme un couperet. Vous êtes en état de choc. Il va vous falloir un peu de temps pour digérer la nouvelle. Tout semble s’écrouler autour de vous. Il est peut-être arrivé le moment de changer de cap et de se donner d’autres opportunités. Alors, profitez de cette période de liberté !

Digérer la nouvelle

Vous avez été convoqué et la sanction est sans appel : vous êtes licencié, jeté, expulsé, éjecté, bref votre présence n’est plus souhaitée. Vous ne comprenez pas : pourquoi moi ? 

Vous vous sentez en faute et votre future ex-entreprise a tout fait pour que vous ressentiez de la culpabilité. Le même schéma tourne en boucle dans votre tête avec une seule question : qu’est-ce que je vais devenir ?

Vos collègues ne vous regardent plus et ont tendance à fuir votre présence. Ils n’essaient même pas de vous remonter le moral, parce qu’au fond d’eux, ils sont soulagés que ce soit vous et pas eux. 

Vous devez relativiser et vous donner le temps d’accepter la nouvelle. 

Donner le temps au temps

Voilà, c’est fait : vous avez enfin terminé votre inscription à Pôle Emploi. Vous avez déjà quelques actions à mener pour votre retour à l’emploi. Il faut comprendre qu’être chômeur prend beaucoup de temps. 

Vous avez une liste de démarches à effectuer, des rendez-vous pour des ateliers. Eh oui, on vous apprend à faire un CV au top, parce que les critères ont changé. Les codes ne sont plus les mêmes. 

Alors au début, vous êtes quelque peu dérouté. Votre conseiller Pôle Emploi est plutôt rassurant avec vous. Puis vous vous habituez à votre nouvelle situation de demandeur d’emploi. Les actualisations à réaliser chaque mois pour ne pas perdre vos indemnités, etc. 

Profiter de cette période de “liberté”

Vous avez plus de temps pour vous. Pourquoi ne pas faire des choses que vous n’aviez plus le temps de faire ? Votre emploi du temps est quand même moins chargé que lorsque vous travailliez. Vous savez au fond de vous que cette période ne va pas durer toute votre vie. 

Mais il est vrai que ce licenciement vous a fait beaucoup de mal et vous avez perdu confiance en vous. Pire, vous culpabilisez et vous vous remettez en question. Vous n’avez plus la force de réagir.   

Il est peut-être temps de profiter de cette période pour vous faire accompagner par un ou une psychologue, pour reprendre le sport ou une activité délaissée par manque de temps.  

Envisager un changement radical

Et si vous changiez radicalement de profession ? Vous pourriez en profiter pour faire un bilan de compétences, puis découvrir que vous êtes finalement doué dans un autre domaine. 

Pourquoi ne pas vous lancer dans une formation ? C’est le moment ou jamais : vous allez être rémunéré pour vous former. En effet, Pôle Emploi continu le versement des indemnités lors de périodes de formation reconnue par l’État.

Vous pouvez être amené à effectuer des missions en intérim, ce qui vous permet de casser la monotonie. Bref, surtout, ne vous laissez jamais déstabiliser et continuez de croire en vous. Puis un jour, vous signerez un nouveau CDI et là, vous vous direz sûrement que vous auriez pu profiter plus de cet intermède professionnel. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.