La Peur de l’abandon : Danger pour le couple ?

Vous doutez de vous. Vous êtes sans arrêt dans la peur de vous retrouver seul(e). Vous avez une piètre estime de vous et vous avez toujours peur d’être abandonné(e). Votre conjoint n’en peut plus de vous rassurer. Pas de doute, vous souffrez du syndrome de la peur de l’abandon. 

Qu’est-ce que la peur de l’abandon ?

La peur de l’abandon est une angoisse et une souffrance psychologique. En général, elle fait suite à une blessure vécue dans l’enfance. Elle peut apparaître durant les trois premières années de la vie. L’enfant a conscience de sa fragilité et de son impossibilité à vivre sans ses parents et surtout sans sa mère. Le syndrome de l’abandon peut se développer lors d’une séparation d’avec la mère dès les premières heures de sa naissance, comme pour des raisons médicales. Plus tard, la séparation peut être provoquée par l’entrée à la crèche, l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur ou un divorce. Puis, cette peur peut être enfouie au fond de son mental et ne ressurgir que des années après.

Pourquoi ressent-on cette peur de l’abandon ?

La personne sujette au syndrome de la peur de l’abandon peut vivre des années sans ressentir le moindre trouble. Puis, un choc psychologique, le décès d’un être proche, peut réactiver cette peur. La personne dite abandonnique développe des angoisses, un mal-être, et une peur panique d’être seule. Elle harcèle son compagnon ou sa compagne de questions, ne cesse de lui affirmer qu’il ou elle va bientôt la quitter. Elle peut même développer de l’agressivité. Cette peur est à l’origine de nombreux conflits. S’il n’existe pas de raisons fondées de vivre dans la crainte permanente d’être quitté(e), la raison de cette peur se trouve dans les expériences d’enfance de la personne concernée.

Quelles sont les conséquences de la peur de l’abandon dans son couple ?

Dans un couple, la peur de l’abandon est un sentiment très handicapant pour établir des relations équilibrées. La personne a sans arrêt besoin d’être rassurée. Elle peut développer une dépendance affective. Elle ressent un sentiment d’impuissance, se sent incomprise, vulnérable. Son conjoint n’arrive pas à l’apaiser et souffre de le ou la voir malheureux(se) en permanence. Cela peut aboutir à une séparation. La personne en souffrance vit dans la crainte de décevoir, d’ennuyer et ne se rend pas compte du harcèlement dont elle fait preuve. Puis elle peut devenir agressive, jalouse et faire de nombreux reproches injustifiés à son ou sa partenaire. Elle peut même développer des troubles de l’alimentation, des addictions diverses afin de combler ce vide intérieur. Ce qui peut être fatal pour le couple. 

Comment vaincre cette peur de l’abandon ?

Cette peur de l’abandon trahit un manque de confiance en soi. La personne est incapable de s’affirmer et doit engager un travail sur elle. Quand la personne souffre de la peur de l’abandon, on dit qu’elle vit à l’extérieur d’elle-même. Elle recherche l’amour, la sécurité et l’affection chez son ou sa partenaire au lieu de les trouver en elle-même. Il faut savoir aller chercher au plus profond de soi cette confiance qui permet de s’affirmer et d’être respecté. Plus la personne est confiante et moins elle a peur de perdre l’amour de l’autre. Un travail sur les émotions et les réactions doit être mis en place. Il est judicieux d’envisager une psychothérapie.      

Concevoir une psychothérapie

La peur de l’abandon peut s’expliquer et s’éclaircir lors d’une psychothérapie. Celle-ci a pour but de libérer la personne de l’emprise d’un passé enfoui. Elle permet de révéler le lien entre les émotions actuelles et ce qui s’est passé au cours de l’enfance. Une fois la cause du problème identifiée, la personne peut alors tenter de rationaliser la situation. Son ou sa psychothérapeute sera là pour la guider dans sa quête de sérénité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.